ACTIVITE 2019

Mars 2019 : Assemblée générale ou les rapports moral et financier ont été approuvé à l’unanimité. Un point important abordé : la restauration du clavaire achevé fin 2018. Nouvel arrivant dans le bureau du conseil d’administration en la personne de Claude Baudet, en remplacement de René Maingot, démissionnaire suite un problème de santé. Entrée également de Madame Raymone Pfeiffer en tant que consultante.Comme toujours une soixantaine de personnes présentes. L’après midi s’est terminé par le traditionnel verre de l’amitié.

Mercredi 5 juin : sortie annuelle des amis de l’abbatiale. Cette année la Touraine avec visite du musé du compagnonnage, puis déjeuner dans une ferme auberge avec visite de sa serre et pour finir Villandry avec visite des jardins et de l’intérieur du château.

Dimanche 16 juin 15h30 : concert en l’abbatiale par l’ensemble vocal polyphonique angoumoisin « Amadevs ». En 1994 Jacques MAROT crée le chœur mixte d’adultes « AMADEVS » né de la fusion de plusieurs chorales qu’il dirige, un peu plus d’une trentaine de personnes. A noter le concours de Sarah David, soprano. Diplômée du CRD d’Angoulême, Sarah David a commencé l’art lyrique dès l’age de 12 ans. Toujours en recherche de perfectionnement, elle entre en 2016 à l’Opéra Studio des Maîtres Sonneurs à Toulouse, où elle reçoit les enseignements de chanteurs et maitres de chant reconnus tels qu’Isabel Rey, Hans Pieter Hermann ou Sharon Mohar. Professeur de formation musicale à l’EDM en 2017-2018. c’est surtout grâce au chef de choeur Jacques Marot qu’elle parfait depuis 2015 le travail de soliste, au travers d’une vingtaine de concerts, entre oratorio, récital d’opérette et d’opéra ; entre Rossini, Mozart, Haendel, Ave Maria et Offenbach.

AU PROGRAMME : Mozart, Salieri, Gounod, Caccini, Puccini, Verdi, Bellini accompagné par piano et hautbois avec Sarah David, soprano et Chantal Celma mezzo-soprano.

Entrée 12 euros

Samedi 3 août : Soirée patrimoine en Gâtine : au programme le groupe australien Hat Fitz and Cara organisé par la mairie et en collaboration avec les amis de l’abbatiale pour l’accueil. Rendez vous à partir de 19h dans les jardins de l’abbaye.  Spectacle gratuit.

restauration et buvette sur place

6 septembre : dans le cadre de la fête des reliques à 20 h30 en l’abbatiale :

Des chants populaires yiddish seront au cœur du concert proposé par trois ensembles en l’abbatiale. Soixante chanteurs se produiront dans l’édifice religieux.

Pas moins de soixante choristes vont prendre possession de l’abbatiale de St Jouin dans la soirée du vendredi 6 septembre. Membres des Dames de chœur (chœur à voix égales de femmes), des Entonneurs (chœur à voix égales d’hommes) et du Chœur de chambre des Deux-Sèvres (chœur à voix mixtes), ils mettront en avant des chants populaires yiddish lors de la soirée intitulée « En chemin ». La direction artistique sera assurée par Anne Koppé. Jean Golgevit s’est chargé de l’harmonisation des chants.

Entrée 12 euros ou 10 euros si réservation au 0630152887 ou 0610307371

13 septembre : Après le succès d’une première découverte du village le 19 juillet la mairie, avec la collaboration des amis de l’abbatiale propose une nouvelle visite guidée gratuite du village par une guide professionnelle, avec détour dans les jardins du presbytère et  l’abbatiale  avec une pause musicale à l’intérieur de l’église et montée aux fortifications.

Rendez vous à 17h place du monument aux morts.

21 et 22 Septembre : Participation aux journées du patrimoine avec visites guidées (intérieur et extérieur de l’abbatiale),le dimanche et libres le samedi. Point d’accueil avec boissons dans les jardins du presbytère où un animateur bénévole expliquera l’historique de l’abbatiale et son évolution au cours des siècles. Possibilité également de monter aux fortifications.

Le dimanche concert de chants grégoriens par la formation « Josquin des prés ».

6 octobre : grand concert en l’abbatiale : L’ensemble musical et instrumental Josquin des Prés nous propose d’interpréter le requiem de Mozart avec pas moins de 120 choristes et instrumentistes.

« Dès janvier 1791, Mozart semble sentir sa fin procheIl est malade d’une vie de surmenage, vraisemblablement de problèmes rénaux et il paraît ressentir une urgence métaphysique. Est-il conscient qu’il écrit peut-être son propre Requiem que la mort, à 35 ans, ne lui laissera pas achever ? » Après le succès de « La Flûte enchantée » en septembre, ce sera la mort en décembre. Mozart aura eu le temps d’écrire l’Introit, le Kyrie et l’ébauche du fameux Lacrimosa, mais l’œuvre sera achevée par deux anciens élèves, Eybler puis Süssmayr.

En décembre : Traditionnel concert de Noël, date à préciser ultérieurement

 

Et tout l’été visite guidée de l’église, sur réservation assurée par un groupe de bénévoles.